Rencontre dans un taxi

Nombres 6 versets 24 à 26 : Que l’Éternel te bénisse, et qu’il te garde ! Que l’Éternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce ! Que l’Éternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix !”

Oui ! Dieu garde ses enfants et fait luire Sa face sur chaque chrétien. Notre visage, notre manière d’être, nos silences, nos paroles, nos actes devraient exprimer la grâce, la joie, la bonté, la paix de Dieu. Que voient les gens qui  nous entourent et nous côtoient jours après jours ? Que peuvent-ils lire sur notre visage ? Sont-ils interpellés par la grâce et la paix qui émanent de nous ? Ou portons-nous toute la misère du monde ? Une chose est sûre : avoir Christ dans sa vie n’est pas neutre. Dans Jean 14 verset 6, Jésus dit : “Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.” Oui le Seigneur est tout cela ! Il est l’unique chemin qui nous conduit vers le Père, Il est la vérité, et enfin Il est la vie car Il a vaincu la mort à la Croix ! C’est ce qu’Éva, jeune femme chrétienne, a pu démontrer par sa simple présence dans un taxi…

A quatre heures du matin, une voix parle à l’interphone de la maison : « Votre taxi pour l’aéroport est là, Madame. » Je sors du bloc des appartements et apprécie le calme qui règne dans les rues habituellement bruyantes de la capitale de ce pays islamique. Ce calme me convient tout à fait à cette heure du jour, car je ne suis pas ce qu’on appelle « une personne matinale ». Pendant les deux premières minutes du trajet, le chauffeur du taxi semble respecter mon désir de quiétude. Mais il ne peut réprimer sa curiosité plus longtemps et le dialogue s’engage :

  • “Puis-je vous poser une question, Madame ?”
  • “Bien sûr ! Pourquoi pas ?”
  • “Puis-je vous demander quelle est votre religion ? Je vous demande pardon de poser une question aussi personnelle.”
  • “Je ne vous en veux pas du tout. Je suis disciple de Jésus.
  • “C’est bien ce que je pensais ! Je m’en suis rendu compte dès que vous êtes montée dans le taxi !”
  • “A quoi l’avez-vous remarqué ?” Je suis maintenant bien réveillée, et nourris quelque appréhension. Je me demande si les paroles du chauffeur sont sincères ou si elles masquent un piège…
  • “Voyez-vous, récemment, j’ai fait un rêve, et dans ce rêve, j’ai ressenti une paix, une joie et un amour incroyables. Je n’ai jamais rien connu de pareil de toute ma vie. Or, comme vous pouvez le constater, je ne suis plus tout jeune ! Et là, lorsque vous êtes entrée dans le taxi, j’ai de nouveau éprouvé ce même sentiment de paix, de joie et d’amour ! J’en ai donc déduit que vous deviez être disciple de Jésus.”

Je me dis alors que si ce que cet homme dit est vrai, il a certainement dû remarquer la présence du Seigneur rayonnant de ma personne malgré ma torpeur au moment où je suis montée dans le véhicule. Quel encouragement pour moi ! Une confirmation de la foi que nous apportons dans ce pays, où nous n’avons pas le droit d’évangéliser ni de parler ouvertement de l’Évangile ; mais nous croyons que nous le proclamons en permanence même si nous ne pouvons pas utiliser des mots pour le faire. Je lui demande alors :

  • “Qu’avez-vous donc rêvé ?”
  • “En fait, mon rêve était très simple. Il y avait juste une Personne qui me regardait. Mais sa façon de me dévisager était tellement pleine d’amour ! Un amour qui a transpercé mon corps et mon âme. Il a enveloppé mon être tout entier. C’était un amour plus grand que le monde entier et pourtant tellement personnel ! Un amour exprès pour moi ! Il m’aimait, moi ! Il était revêtu de vêtements blancs, mais ce qui m’a surtout frappé, c’était ses yeux et sa façon de me regarder. J’ai immédiatement su que c’était Jésus. J’ignore comment j’ai pu le savoir. Sans dire un mot, il a fait en sorte que ce soit clair pour moi. J’ai aussi senti qu’il savait tout de moi, et tout ce que j’avais fait, mais qu’il m’aimait malgré tout de cet amour profond et accueillant.”

Il arrête de parler… ses yeux sont remplis de larmes. Il est tout à fait sincère. Je lui demande :

  • “Savez-vous ce qui est merveilleux ? Tous les imams dont les gens parlent dans l’islam sont morts, mais Jésus, lui, est vivant !”
  • “Bien sûr qu’il l’est ! Je l’ai vu ! Il est donc bien vivant ! Et le rêve était tellement clair que j’ai la conviction que c’était plus qu’un simple rêve. C’était comme une vision et elle a véritablement changé toute ma vie. Aucune personne morte n’aurait pu accomplir cela ! Moi aussi je suis maintenant un disciple de Jésus. Je désire apprendre à mieux le connaître.”

Après ce commentaire, nous n’arrêtons plus de parler et de nous écouter mutuellement ! Nous sentons tous les deux que le Saint-Esprit est à l’origine de cette rencontre providentielle, et nous saisissons l’occasion inattendue de dialoguer et de nous encourager au maximum. Nous arrivons bien trop vite à l’aéroport. Nous savons qu’après ces moments intenses où nous avons appris à nous connaître et à goûter la présence de Dieu, nous devons nous dire au revoir sachant que nous n’aurons vraisemblablement plus l’occasion de nous rencontrer. Nous poursuivons donc chacun notre route en cette journée naissante, avec la force que communique la joie du Seigneur.

Bonne journée

Debout Debout Jeunesse

Source : Témoignage de Éva tiré du livre “Au-delà des limites” (CLC/WEC)