Tirez !

Proverbes 4 versets 26 & 27 : Fais une route droite pour tes pieds et que toutes tes voies soient bien sûres ! Ne dévie ni à droite ni à gauche et détourne ton pied du mal.”

Quels sages conseils que ceux de la Parole de Dieu : Ne dévie ni à droite ni à gauche, mais reste sur une voie droite et assurée. Évitons le mal et, bien entendu, de faire le mal. Que cela puisse être une parole qui nous accompagne durant ces deux mois d’été, car on peut se laisser aller très facilement. Restons attentifs aux paroles du Seigneur qui souvent nous avertissent du danger, et surtout après les avoir écoutées, mettons-les en pratique… “Mettez en pratique la parole et ne vous contentez pas de l’écouter en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.” (Jacques 1 verset 22)

Majestueux et impressionnant, le Boeing 747 amorce sa descente vers l’aéroport. Tout est prêt pour accueillir ce vol commercial de routine. Les passagers sont maintenant impatients d’arriver à destination pour retrouver leurs familles ou vaquer à leurs occupations. L’ambiance à bord est très bonne. Hôtesses et stewards sont prévenants et donnent les consignes usuelles pour l’atterrissage. Le commandant a dû faire ce vol avec un tout nouvel ordinateur de bord. Celui-ci contrôle en permanence l’altitude ; c’est un nouveau procédé pour renforcer la sécurité de l’équipage et des passagers. Ce voyage, en partance d’Amérique du Sud et en direction de l’Europe, s’est bien déroulé dans son ensemble. Cependant vers la fin du voyage et à quelques minutes de l’atterrissage, le pilote, par négligence, commet une faute. En effet, il ne prend pas la peine de régler son altimètre d’après les indications fournies par la tour de contrôle de l’aéroport. Mais heureusement, l’ordinateur est là : il veille. Comme un bon chien de garde, il alerte. Il ne peut pas se taire, car le danger est en approche ! En effet, cet ordinateur ne cesse de calculer, et lorsqu’il y a une anomalie, il se manifeste. Une voix artificielle signale alors au pilote : “Terrain !” Cela signifie : “Vous descendez trop vite, vérifiez votre position et votre altitude !”.

Le pilote jette un coup d’œil à l’altimètre qu’il a omis de régler selon les instructions de la tour. Il sourit, car il le croit juste, et explique pour rassurer ses collègues : “Quel bavard cet ordinateur, il n’est pas encore très au point ! C’est MOI le seul maître à bord, pas ce bavard d’ordinateur !. Le copilote enchaîne à son tour : “Oui commandant, c’est bien vous le seul maître à bord, on ne va pas se fier à cette voix artificielle ! On vous fait tout à fait confiance, et ce n’est pas notre premier vol ensemble et sûrement pas le dernier non plus… On y va, atterrissons ! et dès que nous serrons au sol on fait enlever ce nouveau système plus bruyant qu’autre chose !” Chaque membre du cockpit acquiesce et se prépare à atterrir comme d’habitude. Mais la machine insiste, malgré les efforts du copilote pour la faire taire. Elle dit : “Taux de chute !” Ce deuxième message audio d’alarme doit imposer au pilote une vérification impérative et immédiate de son altitude. Mais là encore, l’altimètre tragiquement faussé rassure tout le monde, et l’avion se rapproche dangereusement du sol à une vitesse trop excessive. Mais l’ordinateur de bord continue d’avertir et lance son troisième message d’alerte : “TIREZ !. Cet ordre bref et tragique lancé par la machine annonce que la catastrophe est imminente et que le seul espoir qui reste encore est de tirer sans réfléchir le manche de commande pour redresser l’avion au plus vite. Le commandant agacé lance à ses coéquipiers ce cockpit : “Elle commence à me saouler cette machine, faites-la taire, par pitié !” Le copilote s’affaire alors à chercher un moyen de couper le sifflet à cette voix qui crie, et néglige lui aussi le temps d’approche et d’atterrissage… Plein de confiance en lui, le pilote néglige donc cet avertissement de la dernière chance lorsque tout à coup, quand l’avion sort de la couche nuageuse, là devant lui apparaît le sol étrangement proche. Réalisant sa folie il tire violemment sur le manche mais trop tard, un choc énorme le projette contre les cadrans du tableau de bord qui volent en éclat. En une fraction de seconde, l’avion est pulvérisé et devient un immense brasier, et une gigantesque explosion retentit : c’est la fin. Ce pilote a négligé de régler son altimètre sur la tour de contrôle, et a négligé les sages et simples avertissements qui lui était prodigué par son ordinateur de bord. Cela lui a coûté la vie et celle de tous ses membres d’équipage et de tous ses passagers.

Nous aussi nous ne pouvons pas faire confiance à ce que nous pensons ou à ce que de nombreuses voix nous disent, seule la voix de Dieu par la Bible peut nous permettre de “régler notre altimètre” à la bonne altitude. Nous connaîtrons ainsi Jésus qui est le seul chemin du ciel. Comme l’a fait l’ordinateur, Dieu nous avertit souvent avec amour de nombreuses manières : par des circonstances qui nous touchent, par des ennuis parfois, par des peines, par des catastrophes qui frappent le monde. Il connaît parfaitement l’avenir et le danger que nous courons en refusant d’écouter sa voix. Sommes-nous prêts à “tirer sur le manche ?” et à revenir au fondement de la parole de Dieu ? Dieu nous aime et ne désire pas que nous nous crashions, au contraire il désire nous faire arriver à bon port, par le Salut en Son fils Jésus-Christ. C’est pourquoi réglons nos altimètres sur notre Sauveur et Seigneur Jésus !

Bonne semaine

Debout Jeunesse